Nous partageons avec vous quelques articles de presse qui nous ont semblé intéressants. 

Celui-ci interroge la crise sanitaire et sociale résultant du COVID 19 (Coronavirus) : Ses causes, ses implications, mais surtout sa signification et les changements nécessaires à l’organisation de nos sociétés pour prévenir de nouvelles crises.

Au fond, l’ampleur de cette crise montre la fragilité de nos chaines logistiques mondiales, optimisées pour maximiser le profit, mais qui ne peuvent fonctionner qu’au prix d’une spécialisation de chaque pays et des interactions nombreuses, trop nombreuses, entre tous les pays. Avec comme conséquence un dumping social généralisé, une surexploitation des nos ressources naturelles, et une pollution liée à nos activités humaines qui a enclenché le changement climatique.

La crise est aussi un symptôme de plus de ce mode d’oganisation. Et cette crise montre que nous aurions pu bien mieux la contenir si nous n’avions pas éreinté notre système de santé en charchant à le rendre « rentable ». Pas de stocks stratégiques de masques, pas assez de moyens dans les hôpitaux.

Et les économies réalisées ces 20 dernières années ont été dépensées 100 fois en quelques semaines pour essayer de contenir la crise sanitaire, provoquant une crise sociale dont nous ne mesurons pas encore toues les effets.

Comme pour le climat, il coutera bien moins de chercher maintenant à éviter le choc climatique lié à la trajectoire sur laquelle nous sommes embarqués qu’à contenir demain la dévastation qu’il engendrera. 

Car les effets seront bien pires que ceux de la crise du COVID 19.

Nous le savons tous : Il vaut mieux prévenir que guérir   

Bonne lecture et…réflexion

Accès à l’article de la Tribune Auvergne-Rhône-Alpes


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.