« Mobilités Douces »

5 thèmes « phares » retenus :

  1. Construire une ville apaisée pour tous
  2. Développer un réseau cyclable continu et cohérent
  3. Promouvoir les déplacements piétons par des cheminements sécurisés et balisés
  4. Promouvoir les mobilités actives dès le plus jeune âge 
  5. Faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite

1. Construire une ville apaisée pour tous :

  • Commission permanente « Mobilités Douces » (élu, technicien mairie, association usagers vélos, association de piétons, parents d’élèves, PMR…) 
  • Proposition aux commissions de quartier de la mise en place de « zone 30 »
  • Elaboration d’un « schéma directeur cyclable » sur Guyancourt, déclinaison du schéma directeur de la Communauté d’Agglo au niveau de la commune
  • Communication sur les « Mobilités Douces » : mise en œuvre d’un encart systématique sur le sujet dans la revue de la mairie de Guyancourt 
  • Organisation de ballades « Découvrir Guyancourt à vélo »
  • Proposition d’une journée de la « Mobilité Douce » (journée sans voiture)

2. Développer un réseau cyclable continu et cohérent :

  • Répondre à l’appel à projets « Continuités cyclables » lancé par l’Etat dans le cadre du « Plan Vélo » pour résorber les points noirs de la circulation des vélos remontés par l’enquête de la FUB « Parlons vélo »
  • Créer des places de stationnement vélo à la place de stationnement voiture (pas sur les trottoirs) aux endroits qui n’en sont pas encore pourvus ; la distance entre le stationnement vélo et la destination du cycliste doit être la plus courte possible, ce qui nécessite de multiplier les points de stationnement vélo
  • Stationnements des vélos : mise en œuvre d’anneaux de fixation adaptés aux antivols en U
  • Compléter la signalétique au sol au droit des passages piétons par des logos vélo, lorsque des pistes cyclables parallèles aux cheminements piétons traversent des rues
  • Appliquer les recommandations du CERTU (rappelées dans le « schéma directeur cyclable » de la CASQY) en particulier au franchissement des ronds points

3. Promouvoir les déplacements piétons par des cheminements sécurisés et balisés :

  • Interdire le stationnement 5 mètres en amont des passages piétons dans le sens de la circulation pour favoriser la visibilité mutuelle piétons et autres usagers de la voirie
  • Généraliser une ligne d’arrêt  à environ cinq mètres en amont des passages piétons
  • Sécuriser les traversées piétonnes aux intersections : avancées de trottoirs et/ou îlots refuges centraux, avec une cadence annuelle à fixer. La quasi-totalité des accidents de piétons sont des chocs sur voitures lors des traversées. Cet aménagement-type est excellent car il raccourcit la distance de traversée, comporte des abaissés pour les PMR et assure la visibilité de sécurité
  • Renforcement de l’éclairage public (avec couleur différente) au droit des passages piétons 

4. Promouvoir les mobilités actives dès le plus jeune âge :

  • Mise en place de « pédibus » pour les écoles primaires et de « vélobus » pour les collèges
  • Encouragement à l’animation de « Vélo école »
  • Mise en œuvre d’un circuit permanent « code de la route » en libre service 
  • Passage du permis « vélo-piéton »  dans chaque école primaire selon les directives de l’Education Nationale

5. Faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite :

  • associer les associations de personnes à mobilité réduite à la réflexion et au développement de nouveaux projets
  • soutenir l’installation d’un service de taxi-vélo-cargo pour les personnes à mobilité réduite pour leurs déplacements sur la ville
  • soutenir l’association « A vélo sans âge » pour le transport des personnes âgées (balade ou déplacements nécessaires)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.