Agriculture / Alimentation

Cantines

  • Régie municipale de production alimentaire.
    • La municipalité doit favoriser l’installation de maraichers. Se pose la question des quantités à fournir aux écoles.
    • Menus : proposer double menu végétarien / carné, ce qui permet d’avoir des menus pour toutes les religions et d’avoir des producteurs locaux.
  • Service public de cantine ouvert à tous avec tarif social. Restaurant municipal, la cantine solidaire permet d’éviter les pb des vacances scolaires pour les producteurs.
  • Légumerie / conserverie chez les producteurs locaux, intercommunale / municipale / GAB IDF.
  • Pourquoi pas la cantine à 1€, gratuite ? à débattre.  faire un groupe de discussion pendant le mandat.

Pots mairie

  • Faire appel producteurs / artisans locaux.

Agriculture urbaine

  • Permis de végétaliser.
  • Augmenter la surface des jardins familiaux.
  • Favoriser des jardins partagés.
  • Toitures végétalisées pour nouveaux projets. Pourquoi pas anciennes toitures.
  • Arbres sur l’espace public : fruitiers plutôt que ornemental.

Commerces et circuits courts

  • Marché de producteurs
  • Aide à l’installation des maraîchers.
  • Favoriser l’installation de commerces et d’associations (préemption locaux vides par la municipalité). Location pour nouveaux projets.
  • Locaux pour associations ( AMAP, Epi, Cafés…)

Aménagement et Urbanisme

Constat :

  • De moins en moins de vert, d’ombre ! ex : Mail des Saules.
  • Manque de concertation.
    • Programme trop radical, trop rapide avec absence de démocratie participative.
  • Publicité dans tous les sens, panneaux lumineux et énergivores.
  • Discussion sur l’éclairage public :
    • Eclairage public moins énergivore, led….
    • Autres solutions avec capteur de présence, programmation d’extinction.
    • l’excès d’éclairage artificiel = privation de l’observation du ciel étoilé, source de perturbations pour la biodiversité (modification du système proie-prédateur, perturbation des cycles de reproduction, des migrations…)

Urbanisme

  • Préserver la circulation douce dans les nouveaux quartiers.
  • Réduire la place de la voiture.
  • A Paris la transformation des cours d’écoles en jardin.
  • Amélioration des pistes cyclables, fléchage direction et temps de déplacement, parking vélos.
  • Planifier d’avantage les espaces de circulation / commerces
  • Manque d’interconnections entre les quartiers.
  • Limiter l’extension urbaine.

Energie / Rénovation

  • Contrat électricité 100% vert pour la commune.
    • Communes en groupement, voir avec CDC pour un contrat à haute valeur environnementale.
  • Bilan énergétique de tous les bâtiments communaux.
  • Réduire la publicité sur l’espace public, source de pollution lumineuse et incitatrice la consommation.
  • Encourager la rénovation de logements et des bâtiments publics.
  • Installation des panneaux solaires sur les bâtiments communaux.
  • Gestion « intelligente » des transports en commun. Où je vais, quelle heure et retard ?
  • Développer les vélos en libre-service dans tous les quartiers.
    • Encourager le développement du vélo, dès l’école !.
  • Eclairage public peu énergivore et avec une gestion intelligente, détecteur de passage.
  • Sensibilisation sur le climat, l’énergie. Travail avec des associations.
  • Eoliennes le long des routes, jardin…

Biodiversité

  • Information et Formation aux alternatives sur les produits phytosanitaires.
  • Planter des arbres, des haies en ville. Agir sur la biodiversité et la qualité de l’air.
  • Faire de la ville une zone bzz pour développer les fleurs à polinisateurs.
  • Verdir les toits des immeubles avec façades végétalisées.
  • Dés imperméabiliser les sols.
  • Traiter, filtrer de manière naturelle (phytoépuration) , les écoulements d’eau en amont des étangs.

NB : Réduire le flux automobile

  • Protection de la faune des forêts domaniales (chevreuils, sangliers) = faire des Zones de type réserves naturelles.
  • Favoriser l’implantation de ruches, apiculteurs vendre le miel dans nos magasins.
  • Planter des arbres fruitiers en ville, dans les parcs. Penser à indiquer leurs noms/ comestibles.
  • Définir un programme d’éducation enfant et adultes sur la biodiversité.
  • Formation à la permaculture (équilibre des habitats humains et des systèmes agricoles, potagers aux particuliers).
  • Quid des espèces intrusives. Perruches ? Ecureuils tic-tac ? Tortues de Floride.
  • Récompenser des actions positives favorisant la biodiversité (ex : un abonnement gratuit à la piscine)
  • Distribution de graines bio.
  • Augmenter la surface des jardins familiaux, potagers.

NB : Gestion des déchets via des poules / compostage. Système de gardiennage des poules des particuliers.


0 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.